billet whatsapp de la semaine 31/05 au 06/06  2021

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Les billets du jour de la semaine du 31 mai 2021

Billet du jour : Alain le 31 mai

Aujourd'hui, la fête de la Visitation, le passage de l'Évangile de St Luc raconte l'arrivée de la Vierge Marie chez sa cousine. Nous pourrions réfléchir sur l'humilité de Marie et Élizabeth. Cette dernière déclare "....d'où l'est-il donné que la mère de mon Seigneur vient jusqu'à moi..." et la Vierge Marie répond par le Magnificat ".....il est penché sur son humble servant.......". Toutes les deux reconnaissent la puissance de Dieu et la petitesse de l'être humaine. Dans notre monde d'aujourd'hui où la tendance est de se mettre en valeur, d'admirer en excès les progrès de la science, ou ceux qui réussissent, de se croire supérieur par sa situation professionnelle, son intelligence, ses richesses ou sa couleur de peau, nous oublions Dieu, le Créateur. Tout ce que nous avons vient de lui.. Il nous a donné cette terre et la vie. Nous sommes tous ses créatures. L'humilité nous amène aussi a la deuxième vertu rencontrée dans la lecture : la charité, se mettre au service des autres. La Vierge Marie est allée visiter sa cousine pour l'aider et la soutenir avant la naissance de Jean le Baptiste. Aujourd'hui, réfléchissons, donc, sur notre comportement et prions notre Mère au ciel pour qu'elle nous aide à pratiquer ces deux vertus. ... Bonjour à tous et à toutes.

Le billet est de Carmel Pagnon.

Billet du jour : Adeline le 1 juin

Jésus leur dit : « ce qui est à César, rendez-le à César, et à Dieu ce qui est adieu »
Dieu attend quelque chose de nous. Il nous a choisit pour accomplir sa mission qu’il nous a donné.
Nous sommes tous enfants de Dieu et nous avons tous quelque chose à apporter à offrir à donner à partager…
Donnons notre cœur au seigneur....
Amen..🙏
Belle journée a tous
Adeline

Billet du jour : Brigitte le 2 juin

Évangile selon St Marc 12,28b-34
Aimer Dieu de tout son cœur, de toute son âme, de tout son esprit, de toute sa force et aimer son prochain comme soi-même, c'est le sommet de la Loi et de toute offrande. Jésus n'a inventé aucun de ces commandements; il ne réduit pas l'un à l'autre, mais en sa personne il a révélé qu'ils sont inséparables. Comment aimer vraiment l'autre sans recevoir constamment de Dieu son regard clairvoyant?
L'adorer rectifie et ouvre notre cœur : comme Sara et Tobie, présentons-nous longuement à Dieu, avant de prétendre nous aimer en vérité. Sans cette prière instante, saurais-je reconnaître dans le visage de chacun non seulement une terre sacrée que j'ai à respecter, mais celui d'un frère en humanité, enfant du même et unique Père? Jésus m'invite à estimer, à écouter et à bénir comme un frère ou une sœur ce pêcheur qu'il veut rendre à la Vie.
Citation de sœur apostolique de St Jean
Bonne journée, Brigitte

Billet du jour : Marie-Christine le 4 juin

Dans l'évangile de ce jour :Marc 12,35-37,Jésus prend la parole dans le temple, à la suite d'affrontements avec les scribes qui l'interpellent sur sa filiation :
"Comment les scribes peuvent-ils dire que le Messie est le fils de David ?"
Car l'esprit Saint a fait dire à David :
"le Seigneur a dit à mon Seigneur :"Siège à ma droite jusqu'à ce que j'aie placé tes ennemis sous tes pieds!"
Si"David lui-même le nomme Seigneur d'où vient alors qu'il est son fils ?"
Ce que Jésus veut nous faire comprendre ici c'est la nature divine de sa filiation,
Il ne cherche pas à poser une question piège et à faire une démonstration de ses connaissances bibliques, ce qu'il veut nous faire voir c'est qu'il est bien le messie attendu, le fils de David, mais il est encore plus que cela : il est le fils unique du Père.
Seigneur Jésus, toute ta vie à été consacrée à nous révéler l'identité du Père, toi seul, parce que tu es le fils, à pu nous le faire connaître,
Seigneur Jésus aide nous à te reconnaître dans l'humanité, surtout dans les hommes humiliés, méprisés et Pauvres.

Bonne journée à tous.

Billet du jour : Sylvie le 5 juin

(transféré)

Heureux les pauvres en esprit (Mt. 5, 3)
 
Placées au début de l’évangile, les Béatitudes disent leur importance pour le chrétien.
Et la béatitude de la « pauvreté en esprit » m’interpelle dans ma vie tout court !
 
J’ai acquis des connaissances sur la Bible, sur la vie ! Il me reste à en acquérir sur la pauvreté en esprit.
Et ces connaissances ne sont pas dans les livres mais plutôt dans la vie quotidienne en apprenant chaque jour davantage à "être pauvre en esprit » c’est-à-dire dépendant de mon Seigneur et de mes frères et sœurs quels qu’ils soient, croyants ou non !
 
Être Anawah…Les Anawim sont les pauvres de Yahvé . En hébreu, le singulier Anawah est utilisé par les prophètes (Sophonie, Amos), dans les Psaumes et par Marie dans le Magnificat : les pauvres de Dieu, c'est-à-dire les « courbés », les « inclinés », les petits, les faibles, les humbles, les affligés, les doux.
Seigneur mets ce désir en mon cœur !

Louis Michel LTEP

« Es-tu le seul qui, séjournant à Jérusalem ne sache pas ce qui y est arrivé ces jours-ci ? » Luc 24.18
Cette scène peut sembler risible. Deux hommes quittent Jérusalem pour aller à Emmaüs. Pour eux, cette route est synonyme de déception. Ils avaient mis leur espoir en Jésus ; mais il est mort sur la croix. Enfin, c’est du moins ce qu’ils croient ! Celui qu’ils ne reconnaissent pas, les rejoint. L’un d’eux se tourne vers lui et cite Luc 24 :18.
Drôle non ? Si une personne comprenait ce qui s’était passé, c’était bien Jésus ! Et si une personne était totalement égarée, c’était bien Cléopas. Pourtant à sa question le Seigneur va répondre : "Quoi ?"
Quelle délicatesse… Plutôt que de les humilier ou les réprimander, le Seigneur va les faire parler. Par ce "Quoi ?", Jésus les invite à exprimer leur peine. Il ne rejette pas et ne condamne pas ceux qui souffrent. « Heureux ceux qui pleurent …». Jésus ne méprise pas ceux qui versent des larmes mais il comprend leur peine. Puis, il les aide à relever la tête.
Nous sommes invités à lui partager la souffrance ou l’incompréhension à laquelle nous faisons face, n’ayez pas peur, il n’est pas un homme pour vous sermonner sur votre manque de foi. Notre Père a un cœur et « quand un malheureux crie, l'Éternel entend et il le sauve de toutes ses détresses » PS 34.7. Même vos larmes sont des prières pour lui ! À votre question : "Pourquoi cela arrive-t-il ?", le Seigneur connaît la réponse, il vous répond : "Quoi ?" Patrice Martorano

Lorthiois Wilfrid LTEP

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+