billet whatsapp de la semaine du 26 decembre 2022 au 1 janvier 2023

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Les billets du jour de la semaine du 26 décembre 2022 au 1 janvier 2023

Billet du jour : Carmel le 26 décembre 2022

Bonjour à tous. Le lendemain de Noël nous fêtons St Étienne,le premier martyr de l’Église et nous pourrions penser à tous ces hommes et femmes qui ont donné leur vie plutôt que renoncer à leur foi en Jésus.Nous pourrions aussi nous demander si. à leur place, nous aurions le courage de le faire! Dans l’Évangile d'aujourd'hui, notre Seigneur prévient ses apôtres qu'ils auraient à faire face aux persécutions. Aujourd'hui encore il y a des prêtres,religieuses et laïcs qui prennent des risques et aller loin pour répandre l’Évangile et aider les démunis, prions pour eux. Nous trouvons dans la lecture avec les prières du matin dans "Magnificat" la décision des Apôtres d'installer des personnes pour faire le service dans l'église naissante. Eux, les Apôtres devraient "rester assidus à la prière et au service de la parole". Combien de problèmes dans l’Église (pendant des siècles et pas seulement à notre époque) auraient été évités si nos évêques et prêtres auraient suivis ces conseils ! Tout ce qui touchait l'administration aurait pu être laissé aux laïcs - hommes et femmes - qui prendraient donc un rôle beaucoup plus important et ainsi éviter des erreurs. Mais il ne faut pas regarder en arrière. Prions pour que notre Église fasse le nécessaire pour pouvoir continuer à répandre son message d'amour et de foi et prions aussi pour notre Saint Père qu'il puisse continuer à nous guider.

Billet du jour : frère Francis le 30 décembre 2022

Avec Marie, accueillons le prince de la paix

La fête de Marie, Mère de Dieu est en même temps celle de la Journée mondiale de la paix proposée depuis 1967, joignant les diverses valeurs de la volonté, de la solidarité, de la dignité de la personne, du respect de la nature, du caractère sacré de la vie. Le Christ est « le Prince de la paix ». Grâce à lui, nous sommes désormais les fils du Père, une nouvelle qui, dès le début, nous est annoncée par les bergers, tandis que Marie méditait tout cela dans son cœur. Méditer cela veut dire « cultiver le sens des choses en les tenant ensemble dans son cœur ». Cela souligne, dès le début, l’universalité du message retenu et raconté par des gens du peuple (les bergers).

Bien sûr que Marie sait qui est le Père de cet enfant ; bien sûr, Marie sait que Jésus aura un rôle à jouer pour le salut d’Israël. Pourtant, Dieu lui octroie la grâce de lui envoyer des messagers, les bergers, qui lui disent ce qu’elle sait. Et Marie médite…

Même pour Marie, qui a priori sait, cette naissance est objet de méditation, de réflexions. Il s’agit d’une activité simple et essentielle qui consiste à cultiver le sens des choses en les tenant ensemble dans son cœur, c’est le sens littéral du verbe traduit par méditer. Marie ne sait pas ce qui va se passer par la suite, la croix n’est pas imaginable. De même que le jour de l’Annonciation elle ne pensait pas que la naissance de son fils se produirait de la sorte : des bergers qui viennent lui dire que la gloire de Dieu s’est manifestée ! Ce Jésus qui vient de naître est objet d’une bonne nouvelle pour tous.
Luc insiste sur cette méditation de Marie, pour enjoindre NOUS ses lecteurs à faire de même. Noël revient tous les ans, avec les mêmes textes et le même message. Mais la bonté de ce message ne se déploie que si l’on prend le temps de tenir ensemble tous les éléments pour qu’il soit source de joie dans le monde d’aujourd’hui.

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+