billet whatsapp de la semaine 5/04 au 11/04  2021

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Les billets du jour de la semaine du 5 avril 2021

Billet du jour : Béatrice le 5 avril

Billet du jour - lundi de Pâques
Chers amis et si vous profitiez de ce jour férié pour aller vous balader dans les vignes! La taille est terminée et les sarments qui porteront les fruits ont été choisi !
"Hors de moi, vous ne pouvez rien faire " (Jn 15;5)
Si l'un de nous veut vivre sa propre vie et porter du fruit sans être rattaché au cep, il ne pourra rien faire. Le cep, c'est l’Église. Elle a besoin d'être conduite vers la lumière. Elle a besoin pour cela d'être cadrée ! La vigne est une liane qui, sans être taillée ramperait sur le sol sans jamais voir la lumière. Chacun de nous est capable, en suivant les fils que le vigneron place autour de nous comme une.clôture, de porter des fruits. Comme les disciples, nous sommes les sarments, appelés à porter du fruit! Comment être de bons sarments? Il faut se laisser conduire par la main du vigneron, se laisser émonder c'est à dire accepter de nous laisser soigner et de tailler le surplus de nos vies qui n'est pas porteur de fruits ! La vigne traverse les saisons et pour résister aux tribulations, nous devons comme elle restés greffer au cep, au Christ ! Gardons l'espérance que le Seigneur veille !
Seigneur, ce matin je t'offre ma journée, simplement dans la confiance et la joie de te savoir ressuscité dans mon cœur ! Mets ta joie dans le Seigneur, compte sur Lui et tu verras! Il agira et t'accordera plus que les désirs de ton cœur !
Belle journée à vous! Alléluia! Béatrice

Billet du jour : Alexandra le 6 avril

Mes chers sœurs et frères en Christ.
Nous avons tous une partie de pauvreté en nous , qu’elle soit financière, matérielle, de santé, de famille , de connaissance , d’instruction , et bien d’autre chose encore. Mais quand je me retrace cette semaine Sainte , des rameaux à Pâques. Je me dit que nous sommes riches , oui riches !!! Riches de cette fraternité, riche de beauté liturgique, riches de tous ces talents qui ont fait de ces messes merveilleuses ,une semaine extraordinaire, et unique. Presque hors du temps. Nous sommes riches de chorale , de lecteurs, d’organiste, musiciens, évêque, diacre, séminariste, prêtres, enfants de cœur, demoiselles d’assemblée, sacristines et sacristains, et de paroissiens, et même d’un âne. Nous sommes riches et rempli de l’Amour de notre Seigneur, il à fait don de sa vie pour nous. Riches de l’amour que nous avons les uns pour les autres . Et cela vos tout l’or du monde . Alléluia !!! Il est ressuscité , il est vraiment ressuscité. Alléluia !!! Merci Seigneur pour toutes ces grâces . 🙏🏼
Alexandra.

Billet du jour : Brigitte le 7 avril

Aujourd'hui, l’Évangile nous assure que Jésus est vivant et qu'il est toujours le centre à partir duquel se construit la communauté de ses disciples. C'est dans une rencontre communautaire, dans le dialogue avec nos frères qui partagent notre foi, dans l'écoute communautaire de la parole de Dieu, dans l'amour partagé par des actes fraternels et de service aux autres- que les disciples peuvent expérimenter leur rencontre avec Jésus ressuscité.

Les disciples accablés de tristes pensées, n'ont jamais imaginé que cet étranger fut précisément leur Maître qui était déjà ressuscité. Pourtant, leur cœur «brûlait» (cf. Lc 24,32), lorsqu'il leur parlait et leur expliquait les Écritures. La lumière de la Parole enlevait la dureté de leur cœur et «leurs yeux s'ouvrirent» (Lc 24,31).

L'image des disciples d'Emmaüs nous sert de guide sur la longue route de nos doutes, de nos inquiétudes et parfois même de nos rudes déceptions, le divin Voyageur est toujours notre compagnon de route afin de nous faire comprendre, en interprétant les écritures, les mystères de Dieu.
Au soir de la Résurrection, les disciples reconnurent le Seigneur quand il rompit le pain, alléluia.

Billet du jour : Jérôme le 8 avril

 "Comme ils en parlaient encore, lui-même fut présent au milieu d’eux, et leur dit : « La paix soit avec vous ! » "
Demandons au Seigneur de faire avec nous tous ce qu'il a fait avec les disciples, qui avaient peur de la joie: qu'il ouvre nos esprits: «Alors il leur ouvrit l'esprit pour qu'ils comprennent les Écritures»; qu'il ouvre nos esprits et nous fasse comprendre qu'il est une réalité vivante, qu'il a un corps, qu'il est avec nous et qu'il nous accompagne et qu'il a vaincu. Demandons au Seigneur la grâce de ne pas avoir peur de la joie.
Seigneur, que les épreuves ne viennent pas à bout de la faiblesse de ma foi : que ta grâce soit toujours en moi pour témoigner de ta Résurrection tout en préservant, au fond de moi, la charité et la patience.

Billet du jour : Louis-Michel le 9 avril

Bonjour à tous et belle journée !
Billet du jour :
Le texte est « bizarre » : Jésus se manifeste aux disciples (v.1) et… C’est la nuit… ils sont retournés à la pêche désillusionnés et honteux d’avoir abandonné leur maître au moment décisif.
« Or cette nuit-là », comme par hasard, ils ne prennent rien…décidément ce n’est pas une bonne nuit !
Jésus est là au matin devant leur accablement morbide, les comble de sa miséricorde dans leur gagne-pain au-delà du vraisemblable…
Pierre passe un vêtement pour couvrir sa honte…tiens cela nous rappelle qqchose : « J’ai entendu ta voix dans le jardin, j’ai pris peur parce que je suis nu, et je me suis caché. »(Gn. 3, 10)
Ils se retrouvent autour d’un feu (v.9) .Dans la mémoire de Pierre, ce feu lui rappelle un récent douloureux souvenir…Jésus n’a encore rien dit !
Mais il leur donne le pain et le poisson (v.13)…quel geste pour dire sa Seigneurie, son Amour miséricordieux.
Jésus n’a pas encore parlé, mais « Ils savaient que c’était le Seigneur » (v.12).
Quand tu es dans la nuit, devant un semblant échec …attends avec confiance que Ton Seigneur parle à ton cœur et te dise quoi faire !

Billet du jour : Sylvie le 10 avril

Chers amis,
La Semaine Sainte s'est achevée, avec son lot de recueillement, de tristesse infinie et de joie ineffable. Dans cette semaine paroxystique, dans la folie des événements, dans l'implacable logique qui va amener Jésus au supplice, Gethsémani marque une pause, un temps de respiration. Jésus a une conscience aigüe de ce qui l'attend, il a peur, il est triste à mourir, il accepte. Autour de lui, ses disciples dorment comme des enfants, inconscients des malheurs du monde, bercés par les rumeurs et les parfums du jardin : le bruissement des feuilles d'eucalyptus dans la brise du soir, le chant des grillons, la fragrance sucrée des fleurs de jasmin. Jésus en est attristé, mais il sait bien à quel point l'humanité est imparfaite. Comme les disciples, nous aimons Jésus, mais comme eux également, nous nous endormons dans nos jolis jardins à des moments trop graves pour le sommeil. La loi sur l'euthanasie passe tout doucement, sans faire de vagues...
Comme l'écrit Pascal : " Jésus sera en agonie jusqu’à la fin du monde : il ne faut pas dormir pendant ce temps-là " .
Quoiqu'il en soit... bon samedi printanier à tous..
Sylvie

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+