Semaine Sainte 2020

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Edito du dimanche 5 avril 2020 - Dimanche des Rameaux et de la Passion.

Chers frères et sœurs, chers amis,

Nous voici arrivés à la Semaine sainte, une semaine chère au cœur des croyants parce qu’elle n’est pas une semaine comme les autres ! C’est la semaine liturgique la plus importante de l’année parce que, jour après jour nous, disciples de Jésus, nous l’accompagnons dans les derniers jours de sa vie terrestre, depuis son entrée triomphale à Jérusalem jusqu'à la découverte de son tombeau vide le matin de Pâques. Cette semaine ne se résume pas à une commémoration historique, elle rend présents les événements qui sont à l’origine de notre vie nouvelle avec le Christ. C’est pourquoi, chaque année, l’Eglise nous offre cette possibilité de renouveler en profondeur la grâce que le Seigneur a déposée en nous depuis le jour de notre baptême.

Seulement voilà, cette année, notre Semaine Sainte prend une tournure inédite. Depuis plusieurs dimanches, nous sommes en confinement, privés de toute forme de rassemblement, en particulier des messes dominicales. Douleur des fidèles de ne pouvoir se ressourcer au don du corps du Seigneur ! Douleur des prêtres et ministres du Seigneur qui, bien que bénéficiaires de l’Eucharistie qu’ils célèbrent chaque jour à vos intentions, n’ont plus en face d’eux ce peuple de Dieu qui leur a été confié ! Et chacun, nous espérions un temps nous retrouver pour célébrer la Semaine Sainte ! Cela ne nous sera donc pas possible au moment même où les spécialistes nous annoncent que le pic de la pandémie serait sur le point d’arriver ! Tout cela, Dieu le sait ! Tout cela, il le reçoit comme un grand sacrifice du peuple saint ! Nous en recevrons assurément bientôt les fruits !

Pourtant, bien que confinés, ne laissons pas notre foi en confinement ! Le temps qui nous est imparti permettra à chacun de répondre à l’une des nombreuses propositions qui nous sont faites par des frères et sœurs qui ont travaillé pour vous ! Puissions-nous, dans chacune de ces initiatives, les vivre en communion entre nous et avec tous ceux qui souffrent ou pleurent en ce temps d’épreuve. Rappelons-nous que Dieu n’a pas laissé le Vendredi saint sans le jour de Pâques. La résurrection du Christ Jésus est la réponse de Dieu, que seul lui pouvait nous offrir.

Gardons l’espérance ! Nous nous retrouverons bientôt et, ce jour-là, notre joie sera grande !

D'ici là, nous vous redisons notre communion d’affection et de prière !

Bonne semaine sainte à chacun ! 

Pères Jean-Laurent et Patient

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+