« Qu’il est doux pour des frères de vivre ensemble et d’être unis » Ps 132

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Edito du dimanche 10 février 2019.

Lundi 11 février, en la fête de Notre-Dame de Lourdes, j’ai la joie d’accueillir, avec le père Patient, quelques frères prêtres d’une équipe sacerdotale à laquelle j’appartiens. Nous vivrons ensemble la messe en l’église de Bayon (11h30) suivie d’un temps fraternel au presbytère. Il y a quelques années, s’adressant à des prêtres et séminaristes, le pape François se plaisait à rappeler ceci :

Je voudrais partager avec vous est la beauté de la fraternité : d’être prêtres ensemble, de suivre le Seigneur non pas seul, non pas un par un, mais ensemble, même dans la grande variété des dons et des personnalités ; c’est même précisément cela qui enrichit le sacerdoce, cette variété de provenance, d’âge, de talents... Et le tout vécu dans la communion, dans la fraternité. Cela non plus n’est pas facile, ce n’est pas immédiat, ni automatique. Avant tout parce que nous aussi, prêtres, sommes plongés dans la culture subjectiviste d’aujourd’hui, cette culture qui exalte le moi jusqu'à l’idolâtrie. Puis à cause d’un certain individualisme pastoral qui est malheureusement répandu dans nos diocèses. C’est pourquoi nous devons réagir à cela par le choix de la fraternité. Je parle intentionnellement de « choix ». Ce ne peut être uniquement une chose laissée au hasard, aux circonstances favorables... Non, c’est un choix, qui correspond à la réalité qui nous constitue, au don que nous avons reçu mais qui doit toujours être écouté et cultivé : la communion dans le Christ dans le presbytérat, autour de l’évêque. Cette communion demande à être vécue en cherchant des formes concrètes adaptées aux temps et à la réalité du territoire, mais toujours dans une perspective apostolique, avec un style missionnaire, avec fraternité et simplicité de vie. Lorsque Jésus dit : « A ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jn 13, 35), il le dit certainement pour tous, mais avant tout pour les Douze, pour ceux qu’il a appelés à le suivre de plus près ».

Cathédrale de Cassano, samedi 21 juin 2014.

En ces temps difficiles où tout autour de nous, l’image du sacerdoce est remise en cause ou salie, je vous serais reconnaissant si vous pouvez partager avec nous cette eucharistie. Vierge Marie, Notre-Dame de Lourdes, garde en ton cœur immaculé les prêtres de ton Fils !

Votre curé, abbé Jean-Laurent MARTIN

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+