La vacance du siège épiscopal de Bordeaux

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Edito du dimanche 6 octobre 2019.

Bien sûr que l'on se disait que cela arriverait bientôt ! Mais cette fois-ci, nous y sommes ! » Voilà ce que confiait Mgr Bertrand Lacombe ce mercredi après que le collège des consulteurs, un organe de 7 prêtres choisis parmi le conseil presbytéral, eut à élire le nouvel administrateur chargé d'assurer l'intérim. En effet, vous l'avez sûrement appris, depuis mardi 1er octobre midi, Mgr Jean-Pierre Ricard est devenu archevêque émérite de Bordeaux, au moment où sa renonciation à la charge du ministère épiscopal a été acceptée par le pape François :

Il m'avait été proposé de prolonger de deux ou trois ans mon ministère épiscopal en Gironde. Malgré mon attachement au diocèse de Bordeaux, je n'ai pas souhaité donner suite à cette proposition. Et ceci pour trois raisons :

1. Après 18 ans de présence en Gironde, j'ai pensé qu'un renouvellement d'archevêque serait bénéfique pour le diocèse. Un nouvel archevêque arrive avec son charisme, sa personnalité et des énergies nouvelles.

2. Avec la tenue du synode diocésain puis les visites pastorales qui ont eu lieu dons les différents secteurs pastoraux cette année, une étape missionnaire a été parcourue. Il faut maintenant poursuivre la marche, se donner de nouveaux objectifs, ouvrir de nouveaux chantiers. Seul peut vraiment le faire un archevêque qui a un certain nombre d'années devant lui.

3. Tout en étant actuellement en forme, j'aspire à un nouveau rythme de vie et de ministère : avoir plus de temps pour prier, méditer la Parole de Dieu, vivre des rencontres plus gratuites. Cela va représenter un vrai changement de cadre de vie. J'ai souhaité vivre cette reconversion à un âge où la santé encore le permet.

Quittant la Gironde, je ne tourne pas une page. Je resterai comme archevêque émérite de Bordeaux très lié à ce diocèse, à sa vie, à tous ceux et celles qui œuvrent dons le grand champ de la mission. Ma présence sera discrète mais mon lien au diocèse dans la prière n'en sera que plus fort." (Extrait du message aux catholiques de Gironde)

Notre diocèse entre ainsi dans une période appelée celle de la 'vacance du siège', dans l'attente de celui que le pape François nommera pour être le futur archevêque de Bordeaux. Bien sûr, une même question revient souvent dans les discussions : « Connaissez-vous le nom du successeur ? » En répondant personnellement par la négative, je me dis que le Saint-Esprit, lui, le connaît déjà ! Qu'il prépare nos cœurs à accueillir celui qui dans quelques semaines nous sera donné. Voilà de quoi ouvrir dignement ce mois extraordinaire de la mission !

Abbé Jean-Laurent, votre curé

Photo : PMRMaeyaert - Licence : CC-BY-SA

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+