"Héritage vert"

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Edito du dimanche 4 août 2019

En moins de 24 heures, le 29 juillet dernier, l'Éthiopie aurait planté plus de 353 millions d'arbres, a annoncé le gouvernement fédéral. Jusqu'à présent le record était détenu par l'Inde qui avait planté 60 millions d'arbres en une journée en 2017 . Le premier ministre, Abiy Ahmed, s'est félicité sur Twitter d'avoir dépassé l'objectif initialement prévu de 200 millions d'arbres. Au-delà du côté événementiel, cette opération s'inscrit dans un plan plus large de reboisement baptisé « Héritage vert » lancé par le gouvernement en mai dernier. L'objectif est de planter 4 milliards d'arbres avant la fin du mois de septembre afin de lutter contre le réchauffement climatique et la déforestation. Si 2,6 millions d'arbres ont déjà été replantés en Éthiopie ces dernières années, la couverture forestière du pays a néanmoins chuté de 34% à 4% en un siècle, rappelle l'ONU. une telle initiative fait également écho à ce qu'on peut lire dans l'encyclique Laudato Si' du pape François :

- "L'éducation environnementale devrait nous disposer à faire ce saut vers le Mystère, à partir duquel une éthique écologique acquiert son sens le plus profond » (210) -

- "Accomplir le devoir de sauvegarder la création par de petites actions quotidiennes est très noble, et il est merveilleux que l'éducation soit capable de les susciter jusqu'à en faire un style de vie, explique ainsi le souverain pontife. « L'éducation à la responsabilité environnementale peut encourager divers comportements qui ont une incidence directe et importante sur la préservation de l'environnement tels que : éviter l'usage de matière plastique et de papier, réduire la consommation d'eau, trier les déchets, cuisiner seulement ce que l'on pourra raisonnablement manger, traiter avec attention les autres êtres vivants, utiliser les transports publics ou partager le même véhicule entre plusieurs personnes, planter des arbres, éteindre les lumières inutiles. Tout cela fait partie d'une créativité généreuse et digne, qui révèle le meilleur de l'être humain. Le fait de réutiliser quelque chose au lieu de te jeter rapidement, parce qu'on est animé par de profondes motivations, peut être un acte d'amour exprimant notre dignité ». (211,)

- "celui qui reconnaît l'appel de Dieu à agir de concert avec les autres dans ces dynamiques sociales doit se rappeler que cela fait partie de sa spiritualité, que c'est un exercice de la charité, et que, de cette façon, il mûrit et il se sanctifie. » (231)
(Sources Aleteia - Encyclique Laudato Si - pape François)

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+