édito du 23 janvier 2022

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Hebdomadier des secteurs Pastoraux de Blaye et de Bourg

Le Fils de Dieu, dans la nature humaine qu'il s'est unie, a racheté l'homme en triomphant de la mort par sa mort et sa résurrection, et il l'a transformé en une créature nouvelle (Gr: 5, 15 ; 2 Co 5, 17). En effet, en communiquant son Esprit à ses frères, qu'il rassemblait de toutes les nations, il les a constitués, mystiquement, comme son corps, (Lumen Genrium 7].

L’image du corps nous aide à comprendre ce lien profond entre l'Église et le Christ que saint Paul a développé de manière particulière dans la première lettre aux Corinthiens (cf. 1 Co 12). Avant tout, le corps nous rappelle à une réalité vivante, L'Église n'est pas une association culturelle, elle est un corps vivant qui avance et qui agit dans l'histoire. Et ce corps a une tête, un chef, Jésus, qui le guide, le nourrit et le soutient. Si l'on sépare la tête du reste du corps, la personne est absolument incapable de survivre. Ainsi en est ’il dans l'Église : nous devons rester liés de manière toujours plus intense à Jésus. Mais non seulement cela : comme dans un corps il est important que circule le sang pour qu'il vive, ainsi nous devons permettre que Jésus agisse en nous, que sa parole nous guide, que sa présence eucharistique nous nourrisse, nous anime, que son amour donne force à notre amour du prochain, Restons unis au Christ, faisons-lui confiance, orientons notre vie selon son Évangile, nourrissons» nous de prière quotidienne, d'écoute de la parole de Dieu, de la participation aux sacrements.

Saint Paul affirme que comme les membres du corps humain, bien que nombreux et différents, forment un seul corps, de même est en un seul Esprit que tous, nous avons été baptisés en un seul corps {1Co 12, 1243). Il y a donc dans l'Église une variété, une diversité de tâches et de fonctions ; il n'y a pas d'uniformité plate, mais il y a la richesse des dons que distribue l'Esprit Saint. Cependant, il y a la communion et l'unité : tous sont en relation les uns avec les autres et tous concourent à former un seul corps vital profondément lié au Christ. Souvenons-nous bien : faire partie de l'Église veut dire être unis au Christ et recevoir de lui la vie divine qui nous fait vivre comme chrétiens, en un mot : être uni au Christ veut dire apprendre à davantage aimer Dieu et les personnes qui nous sont proches, en famille, en paroisse, dans les associations. Le corps et les membres doivent rester unis pour vivre !

                                                                                                                        Père Jonas Nawanou

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+