De belles rencontres vécues cette semaine

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Edito du dimanche 26 décembre 2020.

Dans l’action de grâce de belles rencontres vécues par plusieurs d’entre nous avec les participants et acteurs du Parcours Alpha (mardi), les vignerons et amis du monde de la viticulture à Villeneuve (mercredi) et les curieux de la musique et la culture ‘Metal’ autour du père Bertrand Monnier (jeudi), nous accueillons officiellement ce dimanche Mgr. Jean-Paul James, notre nouvel archevêque, pour la première messe qu’il va célébrer en la cathédrale Saint-André.

La cathèdre (du latin cathedra : chaise, siège) est le siège de l’évêque dans sa cathédrale d’où il préside les cérémonies. C’est le signe de son autorité épiscopale. C’est ainsi qu’une église dans laquelle se trouve la cathèdre de l’évêque prend le titre de cathédrale (ecclesia cathedralis).

La cathèdre est donc le signe de la fonction : tout comme les rois régentaient de leur trône, les juges rendaient justice depuis leur tribune, les enseignants siégeaient à leur cathèdre pour dispenser leur savoir ; ainsi, l’évêque enseigne le peuple chrétien depuis sa cathèdre.

Accueilli au portail royal par les membres du conseil épiscopal et le curé, le père Meunier, qui lui présentera le crucifix à embrasser, Mgr James posera un certain nombre de gestes symboliques comme celui de l’aspersion de l’assemblée des baptisés présents mais surtout par le geste de s’asseoir sur la cathèdre, revêtu des attributs épiscopaux (mitre et crosse) manifestant son accord d’accepter sa charge d’archevêque de Bordeaux. Ce geste sera cependant précédé de la lecture publique de la bulle (lettre) apostolique envoyée par le pape François et informant à tous sa décision d’y placer, sur le siège apostolique de Bordeaux, un successeur au premier évêque attesté de Bordeaux (Oriental – 314) et dont, après Mgr. Jean-Pierre Ricard, Mgr James devient le 85e successeur.

Réjouissons-nous donc dans le Seigneur. Il est agissant dans son Eglise et particulièrement quand celle-ci ose se tourner vers ses périphéries ! Merci à tous les acteurs des différentes rencontres que nous venons de vivre. Tous ensemble, nous avons pu offrir je crois une belle image tout autant de notre communauté que de la mission qui nous précède. Pour tout cela,

Dieu soit béni ainsi que la mission de notre archevêque, ‘lui qui nous vient au nom du Seigneur’ !

Je prierai pour vous tous depuis Lourdes où je vivrai avec d’autres prêtres venus de toute la France quelques jours dans la prière, le silence et les enseignements de Mgr Dominique Lebrun sur le thème : « Prêtres, jours et nuits ».                   

Votre curé, père Jean-Laurent MARTIN

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+