l'assomption

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Edito du dimanche 9 août l'Assomption de la Vierge Marie

Au cœur de l’été, avec Marie en son Assomption

Vendredi et samedi prochains, au cœur de ce mois d’août et de l’été, nous célébrerons la fête de l’Assomption, une des plus grandes fêtes mariales, particulièrement pour notre pays de France depuis que Louis XIII le consacra à Notre-Dame en son Assomption (1638).

Toutefois déjà, c’est à Maurice (582-603) empereur de Constantinople, que nous devons la date du 15 août comme celui celle de la Dormition, autrement dit du sommeil de la Vierge précédant son entrée dans la Gloire.  La date sera reprise par Rome au VIIe siècle et prendra le nom d’Assomption un siècle plus tard. D’anciennes fresques, dans l’église paléochrétienne de Saint-Clément, soulignent cet évènement. On y voit Marie transportée vers le Ciel, corps et âme, et accueillie par le Christ sous le regard ébahi des apôtres. Louis XIII lui donnera le statut de fête nationale en 1638, demandant que soient instaurées des processions en l’honneur de la Vierge Marie partout en France. Ce qui sera le cas en beaucoup d’endroits de France (dont notre rassemblement de Plassac) où, tout en respectant les consignes de sécurité, nous aurons à cœur de partir de l’église, vendredi 14 après la messe de 21h00, traversant les vignes à la lumière de nos cierges pour parvenir jusqu’à la statue de Notre-Dame de Montuzet, lui confier nos secteurs et toute la vie des hommes autour de l’Estuaire. En nous unissant à toutes les processions qui auront lieu dans les petits et grands sanctuaires mariaux, nous unirons nos cœurs à celui de Marie notre sœur en humanité.

Dernier mystère du rosaire, l’Assomption est son couronnement, un achèvement d’Espérance, l’annonce de la Gloire céleste et de la destinée de l’Eglise, appelée à devenir l’Epouse du Christ. Profitons donc du ressourcement des vacances pour faire un bilan de cœur à offrir à la Sainte Vierge, en lui rendant grâce pour sa tendresse et en lui demandant de nous aider à mettre de l’amour dans les tâches les plus quotidiennes de nos vies. Entrée au Ciel avec son corps et son âme, puisse t’elle nous permettre de faire entrer le Ciel en nous, lieu de la demeure de Dieu et de tous les amis de Jésus ! Puisse t’elle préparer nos cœurs à le recevoir jusqu’à notre propre « entrée dans la vie » comme disait la petite Sainte Thérèse.

Bonne fête de l’Assomption à chacun !

votre curé, père Jean-Laurent Martin

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+