édito du 18 octobre 2020

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Propositions paroissiales pour la période du 18 au 24 octobre 2020.

Secteurs Pastoraux de Blaye et (le Bourg

<< J’entendis alors la voix du Seigneur qui disait: << Qui enverrai-je ? Qui sera notre messager ? >> Et j’ai répondu : << Me voici : envoie-moi ! >>

Cette phrase, tirée du livre d’Isaïe (6, 8), a été choisie par les membres des œuvres Pontificales Missionnaires pour l'animation de cette semaine de prière et d’action.

Nous sommes en 740-739 av. J.-C. Le peuple d’Israël traverse un moment critique. Le Dieu d’Israël a besoin d'un prophète qui annonce à tout le peuple la venue libératrice de l’Emmanuel, le Dieu parmi nous. Il apparait alors, dans sa majesté, à Isaïe qui est en prière dans le Temple. Devant la grandeur de Dieu, le prophète prend conscience qu'il n’est rien et qu'il est pécheur : << Je suis un homme aux lèvres impures » s'écrie-t-il. Mais un ange, avec un charbon ardent pris dans le feu qui brûle sur l'autel, lui purifie les lèvres. A la demande de Dieu : << Qui enverrai-je ? Qui donc ira pour nous ? », Isaïe, entièrement renouvelé par l'initiative divine, peut répondre avec promptitude : << Me voici, envoie-moi l ». Le prophète se montre-t-il présomptueux en s’offrant ainsi à Dieu ? Non, parce que l'initiative ne vient pas de lui, mais de Dieu. Isaïe répond à un appel

Cette phrase vient nous rejoindre en ces temps troubles ou crispations et repli, qu’il soit national par un couvre-feu ou associatif (et ecclésial malheureusement) ou le bénévolat vit des heures sombres, semblent éteindre toute mission. Beaucoup de services au sein de nos paroisses restent vides ! L'après COVID a fait entrer tant de nos contemporains dans la peur de l’autre, qu'il soit jeune ou vieux, même sous des prétextes au premier abord louables de protection des plus faibles ou de soi. Pourtant, le Seigneur ne nous a pas créés pour être confinés mais pour nous donner et témoigner d’une joie qui nous dépasse. Il ne nous a pas créés pour avoir peur des autres mais pour les aimer ! C'est pourquoi l'équipe animatrice de cette Semaine Missionnaire nous invite à porter notre regard sur les églises d'ailleurs : les connaitre un peu mieux en s’informant, répondre à leurs attentes financières par le partage, communier au même Christ qui fait notre unité par-delà les frontières par la prière.

En commentant ce thème, Mgr Georges Colomb, ancien responsable des MEP et aujourd’hui évêque voisin du diocèse de La Rochelle et Saintes, écrit : << Dieu a besoin des hommes ! Dieu a besoin aujourd'hui comme hier de notre participation a son œuvre de salut. Il nous pose une question : "Prêts ?" Il nous donne la réponse : "Partez !" La mission est variée. Elle est partout mais je suis unique. Le missionnaire est unique. Seigneur tu ne m'as pas créé pour être confiné, mais pour être envoyé en Église; tu ne m'as pas créé pour avoir peur des autres, mais pour les aimer ! Aide-moi, Seigneur, à trouver ma place dans le champ de la mission et envoie-moi l »

                                                                                                              votre curé, père Jean-Laurent MARTIN

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+