Joyeux Noël, me direz-vous !

Comme chaque année, suivant la bonne tradition nous réalisons dans notre maison mais aussi dans chacune de nos belles Églises de magnifiques et originales Crèches de la Nativité de notre Seigneur Jésus.

Quelque soit notre niveau d'engagement dans la fidélité à notre culture Chrétienne nous nous efforçons toujours à réaliser ces Crèches avec beaucoup d'Amour et bien plus encore lorsqu'il y a des enfants qui s'agitent et grandissent en ces lieux.

DSC08145

Vous avez sans doute remarqué depuis quelques années déjà, dans l'église de Saint Romain de Blaye, une reproduction figurative du cadre et de la scène de la naissance de Jésus qui diffère chaque fois. Chacune de ces crèches représentent de manière allégorique des passages biens connus de la vie de Jésus. Cette année vous remarquerez tous les attributs symboliques liés à l'eucharistie.

Marie Blaye   Saint Joseph Blaye

Vous êtes invités à vous arrêter et à vous laisser interpeller comme fond les enfants surpris par cette mise en scène lumineuse.

On lui présentait des petits enfants pour qu'il les touchât, mais les disciples les rabrouèrent. Ce que voyant, Jésus se fâcha et leur dit : “Laissez les petits enfants venir à moi ; ne les empêchez pas, car c'est à leurs pareils qu' appartient le Royaume de Dieu. En vérité je vous le dis : quiconque n'accueille pas le Royaume de Dieu en petit enfant, n'y entrera pas. Puis il les embrassa et les bénit en leur imposant les mains”. (St Mc 10, 13-16).

Vous êtes invités à découvrir les principaux tableaux dans les références les plus essentielles puisées dans la bible. Sur votre gauche, nous remarquons en premier plan trois gerbes de blé.

DSC08126

Jésus dit alors à ses disciples : ”La moisson est abondante, et les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson.” (Mt 9, 37-38)

A côté, un sac de grains de blé.

“Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il est seul ; mais s'il meurt, il donne beaucoup de fruit.” (Jn 12, 24-26)

Qui sème dans les larmes, moissonne dans la joie. (PS 126,5)

Regardons maintenant le fond du décor en passant par la gauche de la crèche (Noé le premier plante une vigne Gn 9, 20-24). Trois pieds de vignes retiennent votre attention.

DSC08129

Jésus disait à ses disciples “Moi, je suis la vigne, et vous , les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là donne beaucoup de fruits, car en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est comme un sarment qu'on a jeté dehors, et qui dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent...” symbole représenté par un foyer ardent au centre de la crèche. (Jn 15, 9-10)

“Méfiez-vous des faux prophètes qui viennent à vous déguisés en brebis, mais au dedans ce sont des loups voraces. C'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. On ne cueille pas du raisin sur des épines, ni des figues sur des chardons.” (Mt 7, 15-20)

Bien entendu, vous avez sans aucun doute remarqué, posé sur les gerbes de blé une boule de pain et côté vigne, une carafe de vin. Nous nous sommes approchés lentement sur l'allégorie la plus importante de cette crèche. Le pain et le vin, fruit de la terre et du travail des hommes.

Jésus répondit : “Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n'aura plus jamais faim. Celui qui croit en moi n'aura plus jamais soif...” (Jn 6, 30-34)

L'homme ne vit pas de pain mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. (Mt 4, 4)

“Le vin réjouit le cœur des humains” (PS 104,15)

Feu

Le vin des noces de Cana. L'heure de la nouvelle alliance, symbolisée par ces noces, est arrivée ; l'eau de l'Ancien Testament fait place au vin du Nouveau.

“Aujourd'hui dans la ville de David, vous est né un sauveur qui est le Christ, le Seigneur.” (Lc 2,1-14)

20160104 092214

Jésus le bon berger mais aussi l'agneau de Dieu qui  enlève le pêché du monde. Maintenant, pour un instant recueillons-nous, rendons grâce et comme les rois Mages nous nous inclinons et avec beaucoup de discrétion nous nous retirons et retournons chez soi en choisissant un autre itinéraire, une autre manière d'agir et de penser.

Sainte Famille Blaye

Ayant pris conscience de tout cela nous pouvons nous souhaiter une bonne et sainte Année 2016.

PF.S.