Célébration des Rameaux et de la Passion

Homélie de Monsieur l'Abbé Thierry Gouze, diacre, le dimanche 29 mars 2015.

Au commencement de la Messe nous avons agité nos rameaux. Nous aussi, comme la foule de Jérusalem, nous avons accueilli Jésus ; nous aussi nous avons exprimé notre joie de l’accompagner, de le savoir proche, présent en nous et au milieu de nous. Cependant, après cette lecture du récit de la passion, des questions surgissent : Pour nous, qui est Jésus de Nazareth ? Quelle idée du Messie avons-nous, quelle idée de Dieu avons-nous ? Ce sont des questions cruciales que nous ne pouvons pas laisser de coté, étant donné qu’au cours de cette semaine, nous sommes appelés justement à suivre notre Roi qui choisit comme trône la Croix.

 

DSC04060   DSC04064

Nous sommes appelés à suivre un Messie qui ne nous garantit pas un bonheur terrestre facile, mais le bonheur du ciel, la béatitude de Dieu. Ainsi, nous devons alors nous demander : quelles sont nos vraies attentes ? Quels sont les plus profonds désirs, avec lesquels nous sommes venus ici aujourd’hui pour célébrer le dimanche des Rameaux et pour commencer la Semaine Sainte ?

Mes Frères, deux sentiments doivent nous habiter particulièrement en ces jours : la louange, comme l’ont fait ceux qui ont accueilli Jésus à Jérusalem par leur « hosanna » ; et l’action de grâce, car, dans cette Semaine Sainte, le Seigneur Jésus renouvellera le plus grand don que l’on puisse imaginer : il nous donnera sa vie, son corps et son sang, son amour. Toutefois, à un si grand don, nous devons répondre d’une manière adéquate, c’est-à-dire par le don de nous-mêmes, de notre temps, de notre prière, de notre vie en profonde communion d’amour avec le Christ qui souffre, meurt et ressuscite pour chacun de nous.

DSC04065   DSC04075

L’Eglise nous invite a célébrer le Triduum Pascal, trois jours saints : Jeudi, vendredi, samedi qui se terminera avec la veillée pascale. Trois jours qui ne font qu’un ainsi pour célébrer la passion, la mort et la résurrection de Notre Seigneur. Il ne s’agit pas d’une suite de cérémonies où nous pourrions choisir de participer ou non. Ce Triduum Pascal est un tout.

Le Jeudi Saint allons nous répondre à l’invitation de Jesus de venir prier seulement une heure afin de ne pas rester endormis ? Nous sommes invité a participer à cette nuit de veille pour vivre ce coeur à coeur avec notre Seigneur. C’est, en effet, dans la prière seule, comme Jésus à Gethsémani, que nous trouverons la force de choisir et non pas de subir nos croix dans le don total de nous-mêmes. L’enjeu est de taille car c’est ici que se joue l’avènement du Royaume de Dieu.

IMG 0078   IMG 0132

Vendredi Saint , serons nous là au pied de la croix ? pour déclarer avec le centurion romain : «  Vraiment, cet homme était Fils de Dieu ! » La véritable identité de Jésus nous est révélée. Ains nous découvrirons que lorsque Jésus nous dit :  « Si quelqu’un veut marcher derrière moi, qu’il renonce à lui-même et qu’il me suive » Mc 8,34, « Prendre sa croix » désigne le chemin du disciple, il ne s ‘agit pas de rechercher la croix, qui de toute manière traverse toute vie humaine, mais de donner sens à nos épreuves en les vivant à la manière du Christ, qui nous précède et nous ouvre la voie. La croix n’est donc pas le dernier mot, mais le passage nécessaire vers la gloire. Suivre Jésus, c’est suivre Celui dont la croix mène à la gloire.

Samedi Saint , c’est le jour du silence, c’est le jour du tombeau fermé. Nous sommes invité à vivre ce temps avec la Vierge Marie, elle qui n’a jamais douté. Elle qui a su méditer ses Paroles dans son coeur, Elle qui est rempli d’espérance.

IMG 0143   IMG 0174

La célébration de la nuit du Samedi Saint au dimanche de Pâques est « une veille en l’honneur du Seigneur » durant laquelle nous célébrons Pâques, passage des ténèbres à la lumière, victoire du Christ sur la mort. C’est pourquoi, dans la nuit, le feu et le cierge de Pâques sont allumés, puis la flamme est transmise aux fidèles. C’est aussi durant cette Vigile pascale  que sera célébré le baptême d’Elsa, catéchumène de notre secteur. Cela sera aussi l’occasion pour nous de renouveler les promesses de notre baptême.

Le dimanche de Pâque, le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rend au tombeau. La pierre a été enlevée … Les bandelettes ont été déposées … Le linge est roulé à part » (Évangile selon saint Jean, 20).
Le Christ est ressuscité, le Christ a sauvé l’Homme du péché et l’a appelé à la vie éternelle. La Résurrection du Christ est l’accomplissement des promesses faites par Dieu à son peuple. C’est pourquoi la fête de Pâques, célébrée par une messe solennelle, est le sommet du calendrier liturgique chrétien.

IMG 0241   IMG 0324

Alors, mes Frères, ne manquons pas ces rendez-vous, dans la joie sachons être présent pour accompagner Notre Seigneur durant ces jours saints. Au cours de cette Eucharistie demandons au Seigneur, que durant cette semaine sainte, nous soyons renouvelés dans notre attachement à sa personne. Qu’Il nous fasse la grâce de savoir le contempler et l’écouter dans sa Passion. L’écouter parler à nos cœurs, l’écouter nous dire : « Tu comptes beaucoup pour moi. »

Abbé Thierry Gouze, diacre